Changer de métier, changer de vie


Démarrer une démarche de changement de métier demande à se poser la question de la raison du changement, la motivation et du quoi changer ?

Quelle est la raison du désir de changer ?

Une insatisfaction professionnelle ? Il est possible de l'évaluer afin de regarder plus en détail si c'est une question de sens, d'environnement, de reconnaissance, de compétences, etc. Cet exercice nous met déjà dans le processus de changement. Est-ce que des pistes d'évolution se dessinent ? Quelles actions seront nécessaires ?

Peut-être que la raison du changement est plus profonde. Une lassitude, un questionnement sur son avenir de manière générale, un retour sur son passé, un enfermement dans sa vie personnelle, un problème de couple ?

Certains événements de vie laissent une empreinte négative et sont difficiles à dépasser. Qu'ils touchent à la vie personnelle ou professionnelle, l'un comme l'autre entraînent une perte de confiance en soi. Ils invitent à se poser des questions sur soi, ce que l'on veut faire de sa vie.

Un licenciement, harcèlement, burn-out, ces événements professionnels rendent le changement obligatoire, nous touchent profondément, nous rendent non seulement insécure et vulnérables.

La maladie, divorce, naissance ou deuil, la fameuse "crise de la quarantaine", etc sont également des événements marquants de la vie. Des périodes charnières durant lesquelles force est de constater que la pulsion du changement est forte. Anticiper c'est faire preuve de prudence et d'intelligence. Nous ne sommes pas obliger d'être "dans le mur" pour entendre que le changement est nécessaire. Si notre vie est à l'image d'un chemin, mieux vaux l'arpenter en faisant tourner le volant soi-même, plutôt qu'avoir un accident.

Avons-nous la motivation pour changer ?

Changer, c'est bien connu, ne laisse personne indifférent.

Que ce soit pour soi ou pour l'entourage, un changement en entraîne un autre et c'est tout notre écosystème qui doit s'adapter en conséquence. Il est important de mesurer les effets prévisibles et de décider s'ils sont envisageables. Est-ce que ça en vaut la peine.

Changer déclenche un sentiment d'insécurité.

On sait ce que l'on a mais, devant soi c'est l'inconnu. Entre le rêve d'une vie idéale, faite de plaisir et d'épanouissement personnel, et la réalité, il y a un pas. Il est possible de trouver pire. Et plus le changement est important, plus il va être difficile à obtenir et long à mettre en place.

Dans un projet de reconversion professionnelle, on parle de changer de métier voire de changer de secteur d'activité. Hors changer l'un et l'autre, même si rien n'est impossible, c'est réellement très compliqué.

Déjà il faut envisager un changement dans le temps, avec des étapes : changer d'abord de secteur d'activité par exemple avant de s'engager vers un nouveau métier.

Entrer dans une nouvelle société sur son métier actuel et évoluer vers le métier souhaité est un bon plan. D'autant qu'il sera envisageable d'être formé en interne, ou alors, de faire financer sa formation par l'entreprise. C'est du win-win, gagnant-gagnant. Vous exercerez le métier que vous désirez, et votre entreprise gagnera quelqu'un qui connaît déjà l'entreprise et son écosystème.

Quoi changer ?

La cause est professionnelle :

Échanger avec son patron peut parfois lever, au moins en partie, l'insatisfaction ;-)

Changer en interne ou en externe, dans une démarche d'évolution professionnelle, d'avancement sur un plan de carrière, est la réponse adéquate. Veiller à gérer le changement, sécuriser le processus, déterminer les étapes et les objectifs. Les mettre en oeuvre !

Faire un Bilan de Compétences

La cause est plus profonde :

Ici, le choix de changer peut-être interne ou externe. D'une manière comme d'une autre il reste contraint par un niveau d'inconfort suffisant pour pousser au changement.

Il nécessite une étape de travail sur soi :

- se connaître, comprendre ses choix, ses motivations, ses valeurs

- Identifier des schémas de fonctionnements, processus de défense ou stratégie de réussite ?

- Faire un bilan et donner du sens à son vécu

- peut-être pour trouver ou retrouver son intégrité, ses facultés physiques et intellectuelles.

- ouvrir le champ des possibles, trouver des voies de solution, faire appel à son cerveau droit, agilité et créativité.

Plaisir ou réalité, la solution est dans le milieu. remettre du cerveau gauche, faire appel à la logique et la raison pour arbitrer entre les différentes possibilité.

Choisir les solutions les plus viables, plaisantes, légitimes et pousser l'exploration, par exemple avec un bilan de compétence.

De l'intérêt d'un travail corporel

Pour aller plus loin, lire l'article sur "Le travail par le corps, facteur clé de réussite".

Comment une bonne hygiène de vie va contribuer à notre bon état général, physique, psychique et émotionnel. Comment un travail sur le corps, comme le shiatsu, va aider le processus de changement, en préventif et pour soutenir en cas de tensions, peurs, angoisses, etc.

Et ainsi être un véritable facteur clé de succès dans un processus de changement.

Posts à la Une
Posts récents
Recherche par Tags
Archive
Suivez nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square